vendredi 8 juillet 2011

JE VEUX LA MEME

videoOui quel bonheur de recevoir une telle punition, pour y avoir déjà goûté je dois avouer y avoir pris un grand plaisir. ... Si toutefois une charmante femme se sent capable de me faire subir ceci, je suis à sa disposition

1 commentaire:

  1. pour avoir reçu la canne une fois, moi-même (6 coups seulement pour voir (*)), j' apprécie le courage de ce garçon qui reste stoïque, mais je ne suis pas très bien certain d'avoir compris tous les tenants et aboutissants du truc (mon engliche est loin d'être parfait malheureusement). Or la situation peut apporter son petit plus, la punition en elle-même est évidement essentielle mais la petite histoire pour y aboutir est parfois tout autant excitante. J'ai bien compris la petite discussion sur la nudité ("on the bare"), lui prétendant seulement baisser son froc pour être puni sur son cul nu, elle exigeant pour l'humilier qu'il se mette complètement à poil, ajoutant (si j'ai bien compris) "les femmes veulent te voir tout nu", le titre mentionnant effectivement le mot "Public". Par ailleurs, ces 30 coups ont l'air de faire l'objet d'une addition au début, à la suite d'un barème, voire d'un vote, mais je n'ai pas compris à quoi ils correspondaient. Le petit gars prend vraiment ces 30 coups avec philosophie, en les comptant gentiment (même s'il se goure un peu à un moment, ce qui donne à la dame, l'occasion de lui en rajouter un ou deux), entièrement soumis à la punition (?) ou au contrat (?) ou au rituel. Elle a l'air de se moquer gentiment de lui, très ironique, mais pas méchante, même si son coup de poignet est très ferme, malgré qu'elle soit comme un oiseau.

    Le titre est : Part II : wherein Nikki give Ludwig his painful (and public) comeuppance.
    Est-ce une espèce de bizutage pour un nouveau collègue ? "painful" sûrement mais "public" ? Par le film, oui mais ...

    L'explication se trouve probablement dans la partie 1 que tu auras peut-être écarté justement à cause de son manque d'action.

    Est-ce que tu pourrais la retrouver et le cas échéant la mettre en ligne ou m'en communiquer la source, ou le fichier.

    Merci d'avance pour ce que tu pourras faire. deux lignes de réponses sont bienvenue aussi.

    Popaul



    (*) ça laisse des traces vraiment trop longues à disparaître malheureusement (j'ai du cacher mon cul pendant une bonne semaine, proches avec lesquels généralement je ne suis pas si prudes, vestiaires de sport, piscine, c'était galère), mais le rituel, le sifflement, l'impact, la douleur cuisante et fulgurante en font un truc unique, surtout si la frappeuse laisse le temps nécessaire, entre les coups, à la douleur pour irradier et à une belle marque bien nette de monter à l'épiderme. Je bande rien que de l'écrire alors qu'il a l'air totalement insensible au coté sexuel de la chose, sa très belle queue pendant misérablement. La mienne est bien moins grosse mais aurait pointé au plafond.

    RépondreSupprimer